Rolls Royce Silver Shadow II

Rolls Royce Silver Shadow II

  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II

Rolls-Royce présenta le Silver Shadow II au Salon de l’automobile de Genève en mars 1977. Extérieurement, elle se reconnaissait au premier coup d’oeil à ses nouveaux pare-chocs enveloppant recouverts de polyuréthane, plus modernes et plus résistants. A l’avant se trouvait également un spolier qui assurait une meilleure stabilité à grande vitesse. La calandre avait été redessinée afin de se trouver au-dessus et non plus derrière le pare-chocs avant. Ainsi, en cas de choc, elle risquait moins d’être endommagée. Sa fabrication était entièrement réalisée à la main par un artisan qui la terminait en y apposant ses initiales en guise de signature, comme au temps de Sir Henry Royce. A l’intérieur, la tableau de bord avait été entièrement redessiné afin que les différentes commandes soient plus accessibles et que son esthétisme soit amélioré. Les boiseries étaient plus généreuses et plus élégantes que sur les derniers modèles de la série I et la qualité des vernis avait été améliorée afin d’offrir une meilleure résistance au temps. La console centrale, peu pratique, avait disparu. La commande du régulateur de vitesse, qui faisait désormais partie des équipements standard, se trouvait sur le levier de vitesse. Le confort des sièges avait été accru et quatre appuis-tête étaient offerts en série.

Sous le capot se trouvait le moteur V8 de 6.750cm3 en alliage léger des dernières Silver shadow auquel les ingénieurs de Crewe aient encore apporté quelques améliorations, fidèles aux préceptes de Henry Royce. Deux carburateurs SU HIF 7 horizontaux assuraient l’alimentation dont le mélange était contrôlé électriquement, ce qui permettait de réduire sensiblement la consommation et l’émission de gaz polluants. La nouveauté la plus remarquable, accueillie avec enthousiasme par la presse unanime, fut la direction à crémaillère qui équipait dorénavant tous les modèles haut de gamme. La Silver Shadow II offrait à ses heureux propriétaires une direction beaucoup plus précise dont l’assistance décroissait à grande vitesse.

Ce nouveau modèle connut un succès immédiat et gagna encore des parts de marché aux Etats-Unis et au Moyen-Orient. Elle était l’une des meilleures voitures de sa catégorie, sophistiquée, statutaire et à la pointe de technologie. Sa conduite était douce et précise, son rayon de braquage étonnant, son freinage fiable et puissant, sa tenue de route impressionnante. Sa boîte de vitesse automatique changeait de rapport de façon imperceptible. Son confort combinait le luxe des intérieurs anglais, la fermeté des selleries allemandes et la souplesse des limousines américaines. De 1977 à 1980, en moins de quatre années de production, Rolls Royce produisit 8.425 exemplaires.

La Silver Shadow II constitue donc l’évolution de la Silver Shadow se distinguant par :

  • une direction assistée à crémaillère
  • une suspension avant revue
  • un échappement à double sorties
  • un tableau de bord redessiné
  • une climatisation à régulation automatique

Notre exemplaire est né en Suisse en Décembre 1979, elle était alors « Walnut Brown » (Marron métallisé), puis un changement de teinte a été opéré par l’un de ses propriétaires au profit de cette teinte « Tudor Red ». Elle est aujourd’hui en parfait état de présentation et de fonctionnement, nous avons cependant noté une défaillance de fonctionnement de la climatisation et des sièges électriques, éléments qui seront bien entendu revus avant livraison.

  • 28.12.1979 : Livraison par le concessionnaire Rolls Royce de Zurich, Schmol A.G
  • 20.05.1980 : Entretien par Schmol A.G à 4.040km
  • 22.12.1980 : Entretien par British Motors (MC) ) 20.431km
  • 16.06.1981 : Entretien par Schmol A.G à 30.103km
  • 28.12.1981 : Entretien par British Motors à 40.784km
  • 02.06.1982 : Entretien par British Motors à 49.726km
  • 15.12.1982 : Entretien par Schmol A.G à 61.857km
  • 08.08.1983 : Entretien par British Motors à 71.135km
  • 05.12.1983 : Entretien par British Motors à 79.760km
  • 03.10.1984 : Entretien par British Motors à 88.833km
  • 18.09.1986 : Entretien par British Motors à 110.242km
  • 11.05.1987 : Entretien par British Motors à 120.256km
  • 08.11.1988 : Entretien par British Motors à 125.648km
  • 21.06.1989 : Entretien par British Motors à 136.708km
  • 25.10.1989 : Changement de propriétaire
  • 22.03.1999 : Changement de propriétaire
  • 09.04.2003 : Passage au contrôle technique à 177.752km
  • 26.06.2009 : Passage au contrôle technique à 184.564km

 

.

Spécifications

Rolls Royce
Silver Shadow II
1979
186.000 km
6.75 L
Tudor Red
Beige
Automatique
Propulsion
Essence
28.12.1979
39 CV fiscaux
29000
Non-récupérable
 

Contactez nous!

Contact