Ferrari 512 BBi

Ferrari 512 BBi

  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi
  • Ferrari 512 BBi

La Ferrari BB (pour Berlinette Boxer) 512i fut produite à 1003 exemplaires de 1981 à 1984. Après la présentation de la première Ferrari à moteur Boxer 12 cylindres la 364 GT en 1971, Ferrari se devait de sortir un véhicule plus moderne et pouvant concurrencer la Lamborghini Miura.

La BB512 équipée de carburateurs fit son apparition en 1976, mais les normes anti-pollution obligèrent la constructeur à greffer une injection Bosch K-Jetronic sur son Boxster 12 cylindres en 1981.

Le dessin fut naturellement confié à Pininfarina, et fit l’objet de nombreux éloges à sa sortie. La technologie appliquée à sa conception était également avant-gardiste puisque celle-ci était équipée d’une coque en acier à laquelle viennent se fixer des châssis tubulaires et un moteur en position centrale comme en F1. La chasse aux kilos amena Ferrari à opter pour l’utilisation de matériaux tels que l’aluminium (pour les ouvrants), ou encore le polyester.

Elle sera également pourvue de suspensions indépendantes et d’un freinage très efficace lui permettant d’arrêter aisément les  1.580kg de l’auto.

Le résultat fut au rendez-vous, puisque cette automobile lança une nouvelle aire dans le cercle restreint des supers cars. Sa conception aboutie, son moteur inédit et distillant des sensations comme aucune autre jusqu’à lors, en font un mythe roulant et lui assurent une côte soutenue.

Cette Ferrari 512BBi fut livrée neuve en France par les Etablissements Pozzi le 26 Mars 1983. Elle présente la singularité d’avoir appartenu à M. Daniel Bevilacqua, connu sous son nom de chanteur, Christophe.

Son dernier propriétaire en fit l’acquisition en 2012. La voiture venait alors de subir une importante restauration dont le détail se trouve ci-après.

  • 26.03.1983 : Livraison du véhicule neuf par les Ets Pozzi à un parisien.
  • 16.08.1988 : Changement de propriétaire, la voiture est alors immatriculée dans les Bouches-du-Rhône.
  • 20.07.1993 : Changement de propriétaire au profit de M. Bevilacqua.
  • 15.10.2004 : Changement de propriétaire.
  • xx.xx.2011 : Peinture complète, remplacement des 4 pneus, réfection des étriers de frein, remplacement de toutes les rotules et silentblocs de trains AV&AR, réfection des deux réservoirs à carburant, remplacement jauge à carburant, réfection du radiateur de refroidissement, réfection des deux alternateurs.
  • 07.09.2012 : Changement de propriétaire.
  • 15.12.2014 : Entretien comprenant la dépose moteur pour : vidange moteur, remplacement des filtres à huile, vidange de la boîte de vitesse, remplacement des courroies de distribution, remplacement des courroies accessoires, remplacement des joints d’allumeur, remplacement des joints de pompe à eau, remise en état du compresseur de clim, remise en état du collecteur d’échappement droit, remplacement du déshydrateur de clim, nettoyage des injecteurs, réglage de l’injection.

.

Spécifications

Ferrari
512BB
1983
48.270 km
4.942 L
Rouge
Noir
Manuelle
Propulsion
Essence
03.05.1983
34 CV fiscaux
235000
Non-récupérable
 

Contactez nous!

Contact