BMW 850 iA

BMW 850 iA

  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA
  • BMW 850 iA

Présentée en Septembre 1989 pour contrer les grands coupés et cabriolets Mercedes qu’étaient les SEC et SL, il faut bien avouer que cette Série 8 n’a, alors, pas rencontré le succès escompté. Jugée trop peu sportive par certains ou trop peu habitable aux places arrière par d’autres, la Série 8 hésitait entre deux segments.

Mais plus de 25 ans ont passé et la ligne terriblement charmeuse de cette BMW retient toute notre attention. C’est aujourd’hui un objet rare, désirable et méconnu qui a marqué l’histoire du constructeur bavarois. Par rapport aux autres BMW, la Série 8 se démarque directement par l’absence des traditionnels quatre phares ronds. Les phares escamotables permettent, par contre, à ce grand coupé d’afficher une face avant très fuyante. Le profil, aussi, est particulier avec l’absence totale de montant central. Quant à la poupe, elle se caractérise par une arrête très droite et surtout deux immenses phares XXL.

Lors de son lancement commercial en février 1990, la Série 8 n’existe initialement qu’en version 850i. Son V12 de 5.0l développe alors 300 ch et 450 Nm de couple. Une véritable pièce d’orfèvrerie entièrement réalisée en aluminium. Les deux bancs de six cylindres en ligne se marient selon un angle de 60° et assurent un fonctionnent tout en discrétion et en souplesse.

Cette 850i est aussi une vitrine technologique de tout le savoir faire BMW : première automobile de série à utiliser un câblage multiplexé, anti-patinage couplé à l’ABS, essieu arrière auto-directionnel, climatisation automatique bi-zone, régulateur de vitesse, ordinateur de bord, boîte automatique à 3 modes de gestion électronique…. Rien ne manquait!

La Série 8 est ainsi une grande GT, une routière ultra efficace. Mais les prétentions réellement sportives se voient bridées par un poids qui aujourd’hui encore apparaît élevé, 1800 kg. Ce n’est donc ni une vraie sportive, ni une supercar, mais un coupé 4 places fait pour rouler avec la noblesse d’une mécanique d’exception, un comportement impérial et une puissance de tous les instants procurant un sentiment d’invulnérabilité assez grisant. Abordez là de la sorte et la BMW 850i vous apparaîtra sous son meilleur jour.

Reste un chapitre difficile que nous nous devons d’aborder, celui de l’entretien. Si les prix d’acquisition restent modérés eu égard à la noblesse de l’auto, les coûts d’entretien requierts une attention particulière et un porte-feuille « sécurisant ». Telle la 928 chez Porsche, la Série 8 est réputée pour être l’une des BMW les plus coûteuses à l’entretien et l’une des moins chères à l’achat. Nous paierons ici le fait d’une grande technologie embarquée.

Notre exemplaire vit ses premiers tours de roue au Japon où elle connaîtra trois propriétaires, dont le dernier de Mars 2009 à Août 2018, date de son importation en France. Nous disposons du carnet d’entretien et d’un vingtaine de factures capables de certifier son kilométrage. A son arrivée, elle a subi une importante révision mécanique et une remise en état du toit ouvrant électrique. Quelques 800km ont été parcourus depuis.

.

Spécifications

BMW
Série 8
1994
63.800 km
4.988 L
Gris
Noir
Automatique
Propulsion
Essence
29.10.1993
25 CV fiscaux
29000
Non-récupérable
 

Contactez nous!

Contact