Bentley Continental T

Bentley Continental T

  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T
  • Bentley Continental T

Un design hors des modes, une présence hors norme, les « vraies » Bentley ne connaissent pas la concurrence. D’aucuns estimeront que pendant près de cinquante ans les Rolls Royce et les Bentley étaient rivales car chaque modèle était partagé, et pourtant en 1992 lorsque Bentley présente un somptueux coupé reprenant l’élogieux nom de Continental, il est décidé que celui-ci serait exclusif à la marque Bentley. Ce grand coupé aux lignes suggestives de dynamisme et de sportivité se veut d’une sobriété exemplaire tout en embarquant à son bord le mythique V8 6.75, turbcompressé, développant alors près de 400ch et surtout 76,5 mkg de couple à 2.000tr/mn.

Ce raffiné coupé fut alors décliné en trois versions, illustration de la quête de perfection chère à la marque : Continental R, Continental T et Continental SC. Cette version T présentée aujourd’hui se veut être la déclinaison sportive de la gamme : empattement réduit, voies élargies, pavillon rabaissé, l’effet visuel est saisissant. Cette musculature abrite alors une version plus aboutie de la motorisation, 408ch et 82mkg sont au programme.

Dans une Continental tout n’est que raffinement, beauté et élégance mais aussi performance, confort et robustesse. Le luxe automobile atteint selon moi son sommet, l’expérience de conduite est tout simplement unique. Vous trouverez des automobiles plus performantes, plus précises, plus agiles, mais aucune ne sera en mesure de vous apportez cette ambiance indescriptible. Assis derrière le volant, ce ne sont pas moins de dix compteurs et manomètres qui s’offrent à vous, disposés en mode « aviation » sur de l’aluminium travaillé, vous êtes aux commandes d’un objet rare, culte. Cette rareté, seuls 322 exemplaires de Continental T ont été produits, confère à cette automobile une grande exclusivité et renforce son pouvoir de désidérabilité.

Vous l’aurez compris, j’éprouve une grande fascination pour cette auto, et j’accepte que mon objectivité puisse être prise en défaut, mais je considère sincèrement que succomber à la silhouette élégante et puissante de cette Bentley Continental T, c’est choisir de voyager dans une oeuvre d’art.

Nous disposons de ses carnets de bord, y compris le carnet d’entretien. Elle fut livrée neuve par le concessionnaire Bentley de Hambourg à son premier propriétaire qui la conservera jusqu’en 2003. La voiture est ensuite importée en France, puis j’en fais l’acquisition en 2006 auprès de son premier propriétaire français. Je revends alors cette auto à son dernier propriétaire en date…

  • 24.03.1997 : Entretien et contrôle après livraison à 1.407km par Car&Driver, concessionnaire Bentley de Hambourg
  • 16.12.1997 : Entretien à 9.804km par Tamsen, concessionnaire Bentley de Brême
  • 28.09.1998 : Entretien à 19.222km par Tamsen
  • 15.07.1999 : Entretien à 29.292km par Tamsen
  • 07.06.2000 : Entretien à 39.830km par Tamsen
  • 12.04.2006 : Changement de propriétaire, dernier propriétaire en date
  • 06.12.2013 : Passage au contrôle technique à 87.352km
  • 05.09.2017 : Passage au contrôle technique à 95.188km
  • 07.09.2019 : Passage au contrôle technique à 96.145km

.

Spécifications

Bentley
Continental
1997
97.800 km
6.75 L
Noir
Gris
Automatique
Propulsion
Essence
16.04.1997
27 CV fiscaux
119000
Non-récupérable
 

Contactez nous!

Contact